Il me reste 6 mois en Chine et je suis heureuse d'avoir encore plein de quartiers à découvrir, pour flaner. C'est ça de commencer par le musée de l'urbanisme de Pékin! Et puis tous les classiques comme la Cité interdite, le Palais d'été, je ne les fais qu'avec des auteurs. J'suis snob comme dit l'autre!

Ce we, c'est avec Eloïse et Jérémy, que l'on part à la découverte de Liulichang, la rue des antiquaire à quelques pas au sud-ouest de la cité. Sous les Ming et les Qinq, on croisait dans ce hutong peintres et calligraphes. Aujourd'hui, les Pékinois viennent toujours se fournir en papier de riz, pinceaux, encriers...

IMG_2077

Si on fait un peu d'éthymologie, "Liulichang" signifie "fabrique de tuiles vernissées" car cette ruelle était à l'origine réputée pour ses fours à céramique. Beaucoup de tuiles des grands bâtiments de la capitale viennent de ces artisans.

Sous les Qing, Liulichang devint un quartier résidentiels pour les hauts fonctionnaires Mandchous.

Certes, les hutongs autour de Liulichang sont devenus touristiques mais on y croise des vrais moments de vie et c'est toujours sympa de croiser une dame vendant ses délicieuses patates douces grillées qu'elle trimballe sur son vélo, des pépés discutant pendant des heures d'une cage à oiseau ou encore des pantoufles qui sèchent au soleil.

homme___oiseau

homme___oiseau_1

IMG_2074

Au cours de cette balade, on a croisé pas mal de boutiques de vrais et faux antiquaires, des peintres faisant de la calligraphie à l'encre... et on en a profité pour acheter quelques tableaux!

 Merci les amis pour vos belles photos :)